Mettre en scène la ville la nuit par la lumière


Contexte

En 2018 la législation concernant l’éclairage urbain a évolué afin, notamment, de limiter les effets sur l’environnement de la pollution lumineuse.

Par ailleurs, dans ses applications les plus récentes, la lumière offre des possibilités infinies pour mettre en ambiance un quartier et redéfinir une identité de ville. À travers des mises en scènes lumineuses, de nouveaux supports de promotion pour les villes s’inventent, ouvrant des perspectives dans l’animation urbaine et dans l’appréhension des rythmes de la vie nocturne.

Objectifs

Au regard de ces nouvelles données et aux nouveaux usages de la lumière en ville, cet atelier cherchera à sensibiliser les étudiants aux nouvelles dynamiques de productions de l’espace public. Au-delà d’une réponse technique et fonctionnelle, cet atelier donnera l’occasion aux étudiants de s’interroger sur le rôle de la lumière dans une opération de mise en scène en régime nocturne.

Livrables

L’atelier s’organisera autour d’un cas fictif – mise en récit et présentation du projet –  de mise en lumière d’un site nantais au sein du quartier de la Création. Il s’agira de produire un projet d’éclairage ponctuel qui scénographie l’espace et donne à voir le lieu sous de nouveaux aspects pour un événement. Des techniques issues du théâtre seront mobilisées avec une initiation à la lumière dans la boîte noire de l’ensa Nantes.

Mots-clés

Evénement / Ville / Lumière / Scénographie / Mise en récit / Nuisances lumineuses

Responsable pédagogique

Emmanuelle Gangloff (ensa Nantes)